_D4S0078.jpg

ScienceComm'20 – le 17 septembre 2020 à Soleure

Cette année, des intervenants principalement ciblés ont été invités.

Aperçu du programme (pdf)

Programme détaillé (pdf)

La science fait place à l’émotion

Les émotions imprègnent tout – et sont donc difficiles à saisir. Dans son numéro de mars 2019, le magazine suisse de recherche Horizons s'est penché sur la question de savoir comment ils sont néanmoins capturés dans les sciences. D'une part, le magazine adopte un point de vue très sobre sur les émotions: où se situent-elles dans le corps, quel rôle jouent-elles face à l'intelligence artificielle et si elles sont vraiment universelles. D'autre part, les chercheurs décrivent comment leurs propres projets leur ont fait pleurer ou les ont rendus complètement heureux pendant un moment.

Le magazine en version pdf peut être téléchargé ici.

Horizons est la vitrine de la recherche scientifique en Suisse et est accessible à tous gratuitement. Il est publié par le Fonds national suisse de la recherche scientifique FNS et les Académies suisses des sciences a+.

Keynotes ScienceComm'20

17 septembre 2020

katja_rost.jpg

Katja Rost est professeure titulaire de sociologie et privat-docent d'économie à l'université de Zurich. Ses recherches portent sur la sociologie économique et organisationnelle, la sociologie numérique, les réseaux sociaux et la diversité. Elle est membre du Conseil universitaire de l'Université de Lucerne, présidente de la Commission de l'égalité des chances de l'Université de Zurich et vice-présidente du «Center for Higher Education and Science Studies».

Nous nous réjouissons de la contribution de Katja Rost: «Les limites de la rationalité dans une société qui fait confiance au rationnel».

fabrice_leclerc.jpg

Fabrice Leclerc, entrepreneur et défenseur de la vie.
Alors qu'il préparait des glaces pour financer ses études, Fabrice devient, quelques années plus tard le PDG d’ Häagen Dazs, numéro un mondial de la crème glacée de luxe. Il fonde et dirige les cellules d’innovation d'entreprises du Fortune 100, dont L'Oréal Prestige, SKY et Apple, où il travaille avec Steve Jobs. Fabrice est un Ange de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne et de plusieurs groupes d’innovation de la Silicon Valley en Californie. Il a récemment reçu le prix Patagonie pour la création de la vallée éternelle, un sanctuaire de vie, dédié à la recherche sur la longévité naturelle et à la conservation des éléments.

Nous nous réjouissons de la contribution de Fabrice Leclerc: «The Power of Instinct».

Keynote et modération de la manifestation publique

16 septembre 2020 (en allemand)

La veille au soir, nous invitons également toutes les parties intéressées à un événement public et interactif avec le célèbre chercheur en climatologie Thomas Stocker. Avec les contributions des élèves de l'école cantonale de Soleure, de la Jeunesse climatique du canton de Soleure, du RestEssBar, le start-up Planted et de la Société 2000 Watt de la région. Modération: Sandra Boner. Vous trouverez plus d'informations ici: L'heure tourne! Réflexion sur l'air chaud, les visions cools et les mesures courageuses avec le climatologue Thomas Stocker

thomas_stocker800x500.jpg

©Remo Eisner, Bern

Thomas Stocker a étudié la physique environnementale à l'EPF de Zurich et a obtenu son doctorat en 1987. Après des séjours de recherche à Londres, Montréal et New York, il est devenu chef du département de physique climatique et environnementale de l'Institut de physique de l'Université de Berne en 1993. De 2008 à 2015, Thomas Stocker a été coprésident du groupe de travail I du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Le rapport, qui a été adopté par tous les pays sous sa présidence en septembre 2013, constitue la base scientifique de la Convention de Paris sur le climat.

Thomas Stocker a reçu le titre de Dr Honoris Causa de l'Université de Versailles et de l'EPF de Zurich ainsi que la médaille Hans Oeschger de l'Union européenne des géosciences pour son travail. Il est membre de l'Académie allemande Leopoldina, de l'Association américaine des arts et des sciences et de l'Accadmia dei Lincei italienne. En 2017, il a reçu le prix suisse de la science Marcel Benoist.

sandra.jpg

Sandra Boner a acquis sa première expérience de modératrice à la chaîne régionale de Soleure, Intro TV, où elle a dirigé l'émission de météo et d'informations. Quelques années plus tard, elle a rejoint la SRF1, où elle présente depuis lors l'émission SRF Meteo. C'est la variété et la complexité des conditions météorologiques qui ont poussé Sandra Boner a s'intéresser à la météorologie. En plus de la météo, Sandra Boner anime une grande variété d'événements. Sandra Boner a des liens étroits avec Soleure et est donc la présentatrice idéale pour l’événement publique de ScienceComm'20.

a+ Prix Média et a+ Prix Média Newcomer

À l'occasion de ScienceComm'20, les Académies suisses des sciences décerneront le a+ Prix Média pour l'excellence journalistique dans la recherche et la science et le a+ Prix Média Newcomer, qui honore les jeunes talents ayant des idées novatrices pour le journalisme scientifique.

En raison de la transformation des médias, un journalisme scientifique indépendant et de qualité est particulièrement important. Avec ce prix, les Académies suisses des sciences reconnaissent le rôle important des journalistes, en particulier en période de pandémie. Les professionnels des médias développent des sujets complexes, regroupent des faits, interrogent et préparent leurs conclusions pour un large public.

Prix Optimus Agora

Le Fonds national suisse (FNS) remettra le prix Optimus Agora à Dominique de Quervain et Carmen Sandi. Leur projet «Stress» vise à encourager l’interaction avec le public.

Le stress fait partie de notre quotidien. Mais nous pouvons améliorer notre qualité de vie si nous le comprenons mieux et savons comment prévenir les situations à risque. C’est en ce sens que Dominique de Quervain, de l’Université de Bâle, et Carmen Sandi, de l’EPFL, tous deux professeurs en neurosciences, ont lancé le projet Agora «Stress», soutenu par le FNS. 

Table ronde «La science est-elle émotionnelle?»

Formuler des questions de recherche, analyser, rendre compte des résultats. La science est-elle sobre et objective ou émotionnelle? Des scientifiques et des journalistes discuteront de la production et de la communication des résultats de la recherche et du rôle de la science et du journalisme.

Marcel Tanner échangera sur ce sujet avec Huma Khamis, L. Suzanne Suggs et Daniel Probst.

 marcel_tanner.jpg

Marcel Tanner est président des Académies suisses des sciences et responsable du groupe Santé publique et membre de l'organe cosultatif scientifique au sein de la Task Force nationale suisse sur le COVID-19. Il est professeur émérite d'épidémiologie et de parasitologie médicale à l'Université de Bâle. Depuis 2017 il est président de la Commission fédérale pour les questions liées aux infections sexuellement transmissibles (CFIT). De 1997 à 2015, Il a été directeur de l'Institut Tropical et de Santé Publique Suisse où il a joué un rôle déterminant dans le développement de vaccins antipaludiques. A côté de la recherche, le renforcement des capacités et l’établissement de partenariats Nord-Sud étaient primordiaux, comme en témoigne le développement de l’Ifakara Health Institute en Tanzanie. A ce jour, il agit encore à titre de conseiller pour la recherche sur la lutte contre les maladies transmissibles et le renforcement des systèmes de santé au niveau national et international. 

Huma Khamis est journaliste scientifique et travaille à la Radio RTS depuis 2013. Elle est journaliste pour l’émission  CQFD, qui traite de la science et de la santé. Elle est également vice-présidente de l’Association suisse du journalisme scientifique (SKWJ/ASJS). Après des études de biologie et de microbiologie, elle a travaillé dans la recherche à l'Institut cantonal de microbiologie de Bellinzone. Elle a acquis sa première expérience en journalisme à la Fédération romande des consommateurs (FRC), où elle a travaillé comme journaliste et responsable des tests comparatifs. 

 

L. Suzanne Suggs est professeur de marketing social à l'Institut de communication publique et à l'Institut de santé publique de l'Université de la Suisse italienne. Elle est également vice-présidente de la Swiss School of Public Health+, présidente du conseil d'administration de l'Association européenne de marketing social et conférencière invitée à l'Institute for Global Health Innovation de l'Imperial College de Londres. Elle est membre de la Task Force scientifique COVID-19 et du groupe d'experts sur la communication scientifique des Académies suisses des sciences. Ses recherches portent sur les comportements liés à la santé, les stratégies de changement de comportement et la manière dont la communication influence le comportement.

 Daniel_Probst_alt.jpeg

Daniel Probst a créé le site web corona-data.ch, qui est avec l'Office fédéral de la santé publique devenu la plus importante source d'information sur le nombre de dossiers en cours concernant le Covid-19 en Suisse. Avant d'étudier la bioinformatique à l'Université de Berne, il a effectué un apprentissage d'informaticien, puis a travaillé pendant plusieurs années à la Mobilière en tant qu'ingénieur système. Pendant ses études, il était employé chez von Graffenried en tant que développeur de logiciels. Il est aujourd'hui chercheur chez IBM à Zurich.