SPA 01 1302 AF016.1

Maison du Peuple Bienne

ScienceComm'19 - du 19 au 20 septembre 2019 à Bienne

Suite au „Call for Participation“ les résumés ont été sélectionnés par le Comité du programme puis l’équipe de projet ScienceComm a composé le programme.

Téléchargement :

Aperçu du programme (pdf)

Programme détaillé (pdf)

Keynotes


 
 

Physicienne de formation, Emmanuelle Giacometti dirige depuis l'an 2000 l'Espace des inventions à Lausanne. Cet espace d'éveil scientifique et technique conçoit des expositions thématiques, des ateliers et diverses animations destinés à développer l'intérêt des enfants et du grand public pour les disciplines scientifiques. Passionnée par la médiation scientifique, elle cherche à explorer tous les moyens possibles pour éveiller la curiosité pour les connaissances scientifiques, pour rendre celles-ci accessibles au plus grand nombre et pour pousser chacune et chacun à développer un esprit critique et ouvert. 


      
 

Le professeur Andy Miah, PhD (@andymiah), est titulaire de la chaire en communication scientifique et médias du futur à l'Université de Salford, Manchester et membre du conseil d'administration du Science and Industry Museum à Manchester. Il est reconnu pour ses recherches sur les technologies émergentes, dont les travaux récents portent sur le e sport, l'intelligence artificielle et la santé mobile. En 2015, le réseau BIG STEM lui a décerné le prix national britannique pour la communication scientifique. Les recherches du professeur Miah portent sur les intersections entre art, éthique, technologie et culture. Il a publié plus de 150 articles universitaires dans des revues dotées d’un comité de lecture et des livres, ainsi que des articles pour des magazines et des journaux, tels que le Washington Post et l'Independent. Le professeur Miah a donné plus de 300 grandes conférences et il est souvent invité à parler de la science dans la société.

 

Remise des prix

Prix Optimus Agora

Matthias Egger, président du Conseil national de la recherche du FNS, a remis le prix Optimus Agora au projet "Digital Lyrics: beyond the book" d’Antonio Rodriguez et Sarah Kenderdine.

Le FNS s’est associé avec swissnex San Francisco afin d’offrir un entraînement à la communication scientifique. Ce prix est décerné en fonction du potentiel communicatif du projet et choisi parmi les projets mis au concours.​

Prix Média

A l'occasion de ScienceComm'19, les Académies suisses des sciences ont décerné le Prix Média pour l'excellence d’un travail journalistique dans la recherche et la science.

En raison de la transformation des médias, le journalisme scientifique indépendant de grande qualité revêt une importance particulière. Avec ce prix, les Académies suisses des sciences reconnaissent le rôle important joué par les journalistes à l'ère de la numérisation. Les professionnels des médias développent des sujets complexes, regroupent des faits, questionnent et préparent leurs conclusions pour un large public.

Table ronde " Transmettre la science – qui sont les acteurs ? "

La connaissance et la démocratie sont étroitement liées. En ces temps de transformation numérique et sociale, il est particulièrement important de fournir et de discuter des faits scientifiques et des options d'action. Quel est le rôle du journalisme scientifique et de la communication scientifique ?

Mike S. Schäfer s'est entretenu avec quelques invités.

                             

Mike S. Schäfer est professeur de communication scientifique à l'Institut0 des sciences de la communication et de la recherche des médias et directeur du Center for Higher Education and Science Studies (CHESS) de l'Université de Zurich. Il est également président de la Commission AGORA, avec laquelle le Fonds national suisse de la recherche scientifique soutient des projets
de communication scientifique.

   

Kathrin Altwegg est née à Balsthal en 1951. Après la fin de ses études secondaires à Soleure en 1970, elle a étudié la physique de l'état solide à l'Université de Bâle. En 1980, elle a obtenu son doctorat à l'Université de Bâle sous la direction d'Iris Zschokke, professeur de physique. Après deux ans à New York, elle est devenue assistante en recherche spatiale et planétologie à l'Université de Berne en 1982. En 1996, elle a terminé son habilitation dans le domaine des systèmes solaires. La même année, elle devient cheffe du projet Rosina[3], qui vise à étudier la comète Churyumov-Gerasimenko. En 2001, elle est devenue professeure associée et en 2011 directrice du Center for Space and Habitability de l'Université de Berne. Elle est professeure émérite depuis février 2017.

     Mirko Bischofberger est responsable du département Communication de l'EPFL.
Il a étudié la biologie moléculaire et la bioinformatique à l'EPF Zurich et a obtenu son doctorat à l'EPFL. Auparavant, il a travaillé pour la Neue Zürcher Zeitung, le Parlement suisse et le Fonds national suisse de la recherche scientifique. Il dirige également Science Studios, un laboratoire de narration et de communication scientifique.

 

 

 

 

 

Angelika Jacobs est journaliste scientifique et responsable des reportages scientifiques en allemand à l’agence de presse Keystone-SDA (anciennement Agence télégraphique suisse). Après un doctorat en génétique moléculaire à l’Université de Bâle, elle a obtenu un CAS en journalisme scientifique à l’Ecole suisse de journalisme (MAZ) à Lucerne.

Elle a fait ses premières armes dans le journalisme scientifique en travaillant au Spektrum der Wissenschaft, à la Neue Zürcher Zeitung (NZZ) et à la NZZ am Sonntag, ainsi qu'au département de communication de l'ETH Zürich, avant de rejoindre début 2016 l’agence de presse Keystone-SDA.

 

La Werkstadt Bienne